Johan Padan...

Johan Padan à la découverte des Amériques...

Johan Padan à la découverte des Amériques  

de Dario Fo

Traduction et adaptation

Toni Cecchinato et Nicole Colchat 

avec

Alberto García Sánchez


« Des mots en or pour un conteur hors de pair. Les mots sont de Dario Fo, le conteur s’appelle Alberto Garcia. Le premier, italien et Prix Nobel, raconte la folle aventure de Johan Padan, marin de la plaine du Pô, fuyant l’Inquisition, naufragé aux Amériques en même temps que Christophe Colomb, prisonnier puis sorcier, chef de tribu boutant les Espagnols hors de Floride. Le second, catalan à la gestuelle magnifique, prend le texte à bras-le-corps, le mime, le malaxe, le déclame, le chuchote. Au récit picaresque de Fo, qui dit l’éternelle nécessité de résistance en une parabole aux innombrables péripéties, répond la voix de Garcia, qui toujours rebondit sans jamais s’épuiser, qui prend le public aux premiers instants pour ne plus le lâcher. Les images se bousculent, la petite histoire de Padan se confronte au destin des grands hommes, le héros devient baudruche et sauveur d’un peuple. Alberto Garcia ne s’affiche pas dans les grands théâtres, mais se produit régulièrement. Il faut aller le chercher au coin d’un festival ou d’une petite salle. Personne ne le regrettera ».


Eric Libiot, l’Express

Page en cours de réalisation



.





Dario Fo


Sur sa pierre tombale, il souhaite que l’on inscrive: Le clown est mort. Riez !. Philosophe et saltimbanque, Dario Fo, est toujours resté fidèle à la satire. Lorsqu’on lui décerna le prix Nobel de littérature, en 1997, on célébrait le dramaturge le plus joué dans le monde, l’acteur, le metteur en scène, l’historien d’art, le peintre… Mais aussi l’anticonformiste, le passeur de mémoire qui, depuis les années 1950, s’est engagé dans des luttes politiques et sociales au prix de bien des démêlés avec l’Etat, la police, la censure, la télévision, le Vatican, la droite et la gauche.. Il a su distinguer le vrai du faux, le réel de l’imaginaire, la grimace de la menace. Il a su voir au-delà du masque. Le rire libère l’homme de la peur. Tout obscurantisme, tout système de dictature est fondé sur la peur. Alors, rions ! »


Copyright © All Rights Reserved