Mise en scène

Mise en scène

Conte, théâtre, clown, théâtre visuel, depuis de nombreuses années Alberto García Sánchez a accompagné des artistes dans leurs spectacles et leurs mises en scène.

 

 

"Je revendique un théâtre qui n’ait pas peur de la simplicité, qui ose se servir des effets quand il est sûr que l’effet se met au service de la beauté, de la raison, de l’idée, de la poésie… un théâtre qui ait la force et la générosité de sacrifier un effet quand celui-ci kidnappe la création théâtrale, perturbe la raison, efface l’idée, se moque de la beauté et étouffe la poésie. Un théâtre libre des langages imposés ; capable de réinventer la parole ; capable de trouver de nouvelles stratégies scéniques qui puissent être la représentation de notre monde.

Je revendique un théâtre qui se construise avec le spectateur. Nous devons lui laisser une place dans la création et lui permettre d’être créateur de la pièce et de la prolonger avec l’imagination, le rêve, la raison et la discussion"

 

Alberto García Sánchez

La fascination du désastre

 

Trois clowns au fond du gouffre. De faux pas en mauvaise pente, ils ont dégringolé.

 

Et maintenant, ils sont là, les pieds dans le caniveau et la tête dans les étoiles.

 

Dans la tradition des clowns vagabonds, des « tramps » immortalisés par Charlot, ce trio clownesque nous parle de notre humanité avec émotion et joie et nous rappelle combien il est bon d’être vivant.

 

Auteurs et interprètes : Estelle Beugin, Alexandre Demay et Adèll Nodé-Langlois

 

Atelier 29 cie / Adèlle Nodé-Langlois

J'kiffe Antigone

 

 

Je voudrais, dans la conception de ce spectacle, m’inspirer de mon itinéraire personnel pour raconter l’histoire d’un jeune homme, en rupture scolaire, issu de la banlieue, qui fait, un jour, la merveilleuse découverte d’un langage nouveau : le théâtre, et d’une œuvre puissante : Antigone

Ladji Diallo

 

de Ladji Diallo et Alberto García

 

(Extrait Vidéo)

 

J'kiffe Antigona a été récompensé avec le prix Coup de cœur du jury dans le Festival « Le coup de chapeau » à Toulouse.

Vy

 

Réécrivant mon enfance je recouds mot à mot mes ailes la lumière coule à nouveau dans mes veines

Dans le spectacle VY, Michèle Nguyen ouvre grand le livre du passé et interprète, on ne peut plus librement, son enfance bercée par la féroce présence de sa grand-mère. Elle nous parle de sa maladresse, de son besoin de silence, de sa passion des mots, de son secret amour qui la mènera vers ses origines.

Michèle Nguyen

 

Vy a été récompensé en France du Molière Meilleur Spectacle jeune public 2011 et en Belgique du prix de la critique, Meilleur seul en scène 2011.

Trois singes / Drei Affen

 

Adaptation du conte Machintruc d'Alberto García Sánchez

 

A l’origine, les Machintrucois de «Trois singes» vivaient en harmonie dans des pièces vides, en proie à l’ennui mais heureux tout de même. Jusqu’au jour où, à la faveur d’une insomnie, le besoin de fabriquer quelque chose se fit ressentir. Et voici que le premier truc fut créé.

 

Comique et philosophique, ce spectacle traque la nature profonde des êtres et des objets, leur comportement et l’histoire de l’évolution de leurs interrelations.

 

Interprètes : Ensemble Materialtheater, Stuttgart

Ma Vallée, un truc de fou !!

 

Après un parcours initiatique digne d’un héros de conte –castagne en banlieue parisienne, puis apprentissage du théâtre-, Ladji Diallo découvre les Pyrénées. C’est le coup de foudre. Il s’installe dans une petite vallée et depuis ne cesse de s’émerveiller devant ses voisins, les fées, l’ours, les vaches, les ânes, le blaireau…Aujourd’hui, il se sent prêt à raconter ses Pyrénées revues au filtre de son innocence, de la malice des habitants et de la sienne propre.

 

 

De et par Ladji Diallo

Ernesto Lapin a un trou dans sa poche

d’après « Petit Gris » d’Elzbetia

 

La famille d’Ernesto Hase n’a plus de maison, la pauvreté l’a rattrapée et tous doivent fuir. Des lapins-surveillants les poursuivent et un couple riche veut adopter Ernesto. Les parents refusent, mais que faire ? Alors, Ernesto fait un rêve…

 

Adaptation / Mise en scène Alberto García Sánchez

 

Interprètes : Ensemble Materialtheater, Stuttgart

Femmes pirates

 

Assoiffées d’aventures, elles ont levé les voiles ; cap vers la liberté ! Sans pitié, elles ont abordé l’amour et l’ennemi à bout portant ! Armées d’audace et d’insolence, elles ont défié les lois, à la vie, à la mort !

Anne Bonny et Mary Read sont de ces femmes pirates qui ont réellement vécu mais dont on ne connaît que la légende.

Ce récit d’aventure, empreint de sensualité, est porté par une parole tantôt crue, tantôt lyrique. Avec cette création, Nadine louvoie entre la révolte, la vulnérabilité et la dérision.

 

De et par Nadine Walsh

Le jardin

 

Grèce, dans un jardin paradisiaque, cinq femmes répètent Les Suppliantes d’Eschyle. A travers leur travail, elles nous invitent à une réflexion sur ces hommes et ces femmes qui, tout comme les Suppliantes, arrivent à nos côtes en fuyant les injustices et la pauvreté.

 

Car l’Europe ferme ses portes tel un jardin paradisiaque qui veut se mettre à l’abri des mauvaises herbes, alors même que sa politique économique a fait surgir des Suppliantes, des gens d’Europe qui demandent asile dans leur propre pays.

 

Auteur Alberto García Sánchez

 

Interprètes : Ensemble Materialtheater, Stuttgart

Le Cadeau

 

Des experts internationaux s’apprêtent à débattre de l’Afrique, ils sont sur une estrade. Pour précéder les discussions, une compagnie africaine va présenter une pièce de théâtre, un conte qui montre la dure réalité de l’Afrique. Les experts interrompent continuellement la pièce pour demander de l’optimisme : l’Afrique c’est aussi la couleur, le rythme. Les comédiens doivent changer le conte et l’adapter au gout des experts et des sponsors. La représentation finit et les experts exposent leurs solutions, plus absurdes les unes que les autres…

 

Une production du FIDENA avec festival RuhrTriennale 2005

Tristan et Iseult

 

Passion érotique et vengeance meurtrière se succèdent dans cette épopée médiévale.

 

Marc, roi de la Cornouailles, sa femme Iseult et son neveu Tristan naviguent entre dangers et délices dans un triangle amoureux des plus classiques, accompagnés d’une foule bigarrée de nains, servantes et lépreux qui apporteront humour et couleur au récit.

 

Adaptation et interprétation de Stéphanie Beneteau

Le cahier d'Elikia

 

Le Bruits des os qui craquent ne prétend pas faire la morale, ni donner de leçons. C’est un chant qui se bat contre ce monstre qui nous harcèle dans notre réalité quotidienne : le dragon de l’oubli. Dans ce sens, c’est un texte urgent et nécessaire parce qu’il nous invite à « savoir » en faisant appel à la solidarité et l’empathie et, ce qui est très important, sans tomber dans la facilité de l’humanitarisme de consommation.

 

d'après Le bruit des os qui craquent de Suzanne Lebeau

Adaptation et mise en scène : Alberto García Sánchez

Compagnie : La cavalière bleue

Der Friedhof oder Das Lumpenpack von San Christóbal

 

Un bidonville dans la banlieue de San Cristobal. Les cabanes ne tiennent plus debout, un orage les a brisées. Il faudrait se mettre rapidement au travail, les redresser avant que la nuit ne tombe. Lumpe n’en peut plus de redresser ce qui retombera inévitablement lors du prochain orage, elle en a assez de ces cartons et de ces plastiques qui n'empêchent en rien l’humidité de pénétrer. Elle n’en peut plus de cette vie, les pieds dans la boue.

 

Soudain, elle a une idée : pas très loin, il y a un cimetière avec des mausolées faits de marbre et de granit. Elle est tiraillée entre l’envie d’avoir un toit en pierre et la sensation qu’elle n’a pas le droit d’occuper ce cimetière.

 

Copyright © All Rights Reserved